"Restaurer les échanges d'information pour un fonctionnement harmonieux du Vivant."

Qu’est-ce que la Psychonomie ?

La Psychonomie est une pratique de santé informationnelle globale qui étudie les échanges d’information dans le corps. Cette méthode douce a pour objectif la restauration fonctionnelle des tissus, des organes et des différents systèmes du corps humain. 

Créée en France en 1992 par l’ostéopathe Claude-Yves Pelsy, cette discipline innovante s’est développée au-delà de ses connaissances médicales, ostéopathiques, en microkinésithérapie et en médecine
 traditionnelle chinoise.

 

Pour Qui ? 

La psychonomie est destinée à tous ceux qui souhaitent améliorer ou maintenir leur état de santé, du nourrisson aux personnes âgées.

Pour Quoi ?

La psychonomie est particulièrement adaptée aux blocages et douleurs du système musculo-squelettique, du système digestif et du système nerveux. Le soulagement de la douleur peut parfois survenir à la fin de la première séance, mais dans la plupart des cas, la douleur disparaît après 3 à 4 jours. 

Très efficace pour soulager des troubles psychosomatiques comme le stress et l’anxiété, elle permet de libérer les tensions émotionnelles qui sont parfois exprimées par le corps.

Comment se déroule une séance ?

La séance dure entre 20 et 45 minutes

 

La séance commence par une écoute du patient qui peut, s’il ou elle le souhaite, partager sa motivation et ses attentes, et donner un bref compte-rendu de ses antécédents médicaux.

  

 ••

Le patient, qui reste habillé, sera invité à s’allonger sur la table de soins, même si la séance peut s’effectuer assis ou debout.

  

 •••

Le praticien établit un contact léger sur le corps du patient, pour rechercher la localisation des blocages et dysfonctionnements, afin de restaurer les échanges d’information indispensables au fonctionnement harmonieux du corps.

 ••••

En fin de séance, le praticien pourra éclairer la personne sur son vécu et l’expression de ses maux.

Les échanges d’information ainsi restaurés permettent au corps d’enclencher ses processus d’auto-guérison, 
qui ramènent à l’homéostasie – ou l’équilibre sain et harmonieux du corps du patient.